Pour ou contre LinkedIn : les cinq questions pour mieux vous faire un avis

Avoir un profil LinkedIn, est-ce réellement indispensable à une recherche d’emploi ? Je ne sais pas. Avoir un profil LinkedIn, c’est comme avoir un oncle un peu gênant dans la famille : tout le monde est conscient qu’il ne sait pas se tenir en société et, pourtant, on ne peut pas faire sans l’inviter aux mariages par pure bienséance ! Dans cet article, je vais répondre à 5 questions sur cette plateforme de réseautage.

Je n’ai jamais été une très grande fan de LinkedIn. Pourtant, pendant ma recherche d’emploi, j’ai eu l’occasion de mieux m’y former et de répondre à cinq grandes interrogations partagées par de nombreux camarades de formations : Pourquoi tenir son profil LinkedIn ? Avec ou sans photo ? Qu’est-ce que vous devez renseigner à propos de vous ? Comment fonctionne l’algorithme ? LinkedIn joue-t-il un rôle dans la cybercriminalité ? Et j’ai envie de partager le fruit de ma réflexion avec vous.

Pourquoi tenir son profil LinkedIn ?

Je connais peu de personnes qui ont décroché un job grâce à ce réseau social. A dire vrai, je n’en connais aucune. Mais lors des contrôles de l’ONEM, afin de justifier d’une recherche d’emploi active, il vaut mieux avoir un profil. Pour mettre un peu d’optimisme dans mon billet, je précise que cette plateforme de mise en relations peut vous permettre de renseigner beaucoup plus d’informations qu’un C.V traditionnel. J’avais utilisé LinkedIn pour y déposer un CV en vidéo parce qu’envoyer une vidéo par mail, bonne chance ! Je doute même qu’en utilisant We transfer les gens qui reçoivent nos candidatures prennent la peine de cliquer et de télécharger les infos. J’avais suivi une formation où l’animatrice expliquait qu’il n’y a rien de plus fainéant qu’un recruteur. Déjà les lettres de motivation, ils ont du mal à ouvrir les pièces jointes, d’où l’utilité de mettre directement le texte dans le corps du mail, alors cliquer deux fois de suite avec ses petits doigts potelés pour télécharger les documents, vous risquez d’en perdre plus d’un en chemin.

D’autres raisons plus pratiques

LinkedIn sera aussi indispensable si vous voulez augmenter votre visibilité en ligne (bon, ça c’est pour les consultants et experts en travaux inachevés en tous genres), pour vous constituer un réseau professionnel et faciliter les contacts. Même si je ne saurais trop vous conseiller la plus grande prudence vu le nombre de faux profils sur LinkedIn où des personnes vous envoient des mots privés pour vous vendre des trucs un peu chelou ou des voyeurs qui viennent juste pour mater votre profil.

LinkedIn idéal pour suivre l’actualité

Cette plateforme de contacts professionnels vous permet d’avoir accès à des offres d’emploi différentes d’autres sites de recherche. Là encore, il ne faut pas se leurrer, il y pas mal d’arnaques et d’offres bidons. Et un grand nombre de ces entreprises ne prennent même jamais la peine de vous répondre. LinkedIn permet également de trouver des entreprises qui vous plaisent et de suivre leur actualité avant de postuler. Ca peut aider à étoffer votre lettre de motivation en donnant des détails qui montrent que vous vous intéressez vraiment à cette société. Partager dans des groupes (ça, par contre, je n’ai pas encore fait), suivre des formations ou des webinaires, et vous tenir à jour dans votre domaine de compétences sont d’autres raisons d’être activement sur LinkedIn.

Avec ou sans photo ?

Ah ça, c’est THE question à la Shakespeare quand il écrit « To be or not to be ». La plupart des formateurs en recherche d’emploi vous diront que c’est important. Pour ma part, je ne sais pas. Certes, j’en ai une et j’ai décroché un job… D’ailleurs je précise que ces deux événements n’ont aucun lien de causalité entre eux… MAIS je connais pas mal de personnes déjà en poste qui ont changé de travail sans avoir une photo sur leur profil et j’en connais d’autres qui sont devenus directeurs de journaux en ayant une photo où, visiblement, ils étaient un peu pompette pendant une sortie resto. Donc… A vous de voir. Si vous vous sentez à l’aise avec cette idée, lancez-vous ! Faites quand même attention au décor ambiant et à être un minimum coiffés.

Une photo sur LinkedIn peut-elle être source de discriminations ?

Vous allez me dire : « Ouais mais avec la photo, on peut faire de la discrimination… Et bla bla bla… » ! Y a pas qu’avec une photo qu’on peut vous offter d’une liste de candidatures. Depuis la création de mon blog, j’ai échangé avec pas mal de monde dont une dame qui m’a expliqué avoir eu comme prof une ancienne directrice R.H. qui, en entretien, s’amusait à regarder les pompes des candidats. Si le modèle, la couleur, ou la forme ne lui plaisaient pas, elle ne t’engageait pas. Un autre m’a raconté qu’un de ses potes, qui bosse dans une agence pour Intérim, tente de voir si le candidat a des profils musicaux sur les sites de streaming et si ses goûts ne collent pas aux siens, sa candidature file direct à la poubelle. Si ça peut vous consoler, en matière d’emploi, y a pas que le physique qui compte. Ca, c’est certain…

Qu’est-ce que je dis sur moi dans la bio ?

J’avais une idée très précise de ce que je voulais raconter dans ma biographie. Donc, pour moi, ça a été assez easy ! En 5 phrases, vous devez dire le maximum de choses sur vous et votre carrière. N’oubliez pas que ce sont les trois premières phrases de votre bio qui vont être visibles : il vous faut donc être très percutants. N’oubliez pas d’y renseigner vos compétences en mots clefs. Parlez en mode « Je ». En « il » ou « elle », ça fait un peu « Alain Delon » ! Genre « mytho », quoi !

Comment fonctionne l’algorithme ?

C’est la question à 100.000 euros. Moins complexe que celui de Facebook, l’algorithme de LinkedIn devient de plus en plus tatillon au fil du temps. Pour le moment, il reste concentré sur quatre points :

  • La création de contenu à forte valeur ajoutée pour votre réseau ;
  • Le ciblage des contenus longs : plus les personnes vont passer du temps à lire votre post, plus vous allez améliorer votre score et votre visibilité ;
  • La faculté à engendrer des interactions et des engagements dans les 2 heures qui suivent la publication du post ;
  • La modération en matière de # et de @.

J’ai vu que l’algorithme de LinkedIn avait été revu en mai 2022 mais cette nouvelle vous concerne peu si vous ne faites aucun sondage, si vous ne proposez aucun contenu politique ou si vous êtes peu adepte du plagiat en faisant passer le post d’un autre pour l’un des vôtres alors que vous faites juste un copier-coller d’un texte qui avait été viral quelques temps auparavant.

LinkedIn joue-t-il un rôle dans la cybercriminalité ?

Ah que oui ! LinkedIn est devenue une mine d’informations pour les arnaqueurs en ligne. Lors d’un webinaire en cybersécurité donné au Conseil économique, social et environnemental, il y a quelques jours par Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit, j’ai appris quelques éléments auxquels je n’avais jamais pensé jusque là : « Les gens y détaillent une foule d’informations, le poste occupé et fournissent même des CV détaillés en y renseignant des moyens de communication comme le téléphone ou l’adresse mail. En se documentant sur la structure et les personnes qui y travaillent, les arnaqueurs peuvent se faire passer pour un haut responsable et demander à un des salariés d’effectuer un paiement immédiat. Comme le message arrive d’un supérieur qu’il connait, il ne va pas se méfier et exécuter l’ordre. » Bon, là encore, chers chercheurs d’emploi, cela vous concerne moins mais évitez de renseigner vos coordonnées sur les CV publiés sur LinkedIn.

Alors, pour ou contre LinkedIn ?

Pour ma part, je ne suis toujours pas convaincue de l’utilité de LinkedIn en matière de recherche d’emploi. Je n’ai jamais été contactée par de potentiels employeurs ou recruteurs. Je serais curieuse de savoir si la pêche a été plus fructueuse de votre côté. Mais ce que je vous dirais, c’est que Linkedin, c’est comme pour le permis de conduire, il faudra bien y passer un jour ou l’autre !

On n’entrait pas dans la compagnie des Mousquetaires en passant un examen ou un concours. On y entrait par ses relations… Un peu comme sur LinkedIn en somme !

S.Z.
Les mousquetaires, ancêtres de LinkedIn ?
LinkedIn, c’est un peu la compagnie des Mousquetaires des temps modernes : c’est le réseautage qui fait toute la différence !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑