Trois cadeaux qu’un boss évite d’offrir à un salarié licencié

Offrir un cadeau à un employé fraîchement licencié pour le remercier de sa collaboration n’est pas une mince affaire. Avec lui, vous prenez le risque de paraître indélicat s’il est mal choisi. Voici trois présents à éviter.

Le boss peut déléguer cette mission

Déjà en temps normal, faire un cadeau demande beaucoup d’attention et de soin. Si vous n’avez pas été très proche de votre salarié, il est préférable de confier cette mission à un subalterne qui connait bien ses goûts. Allez au plus simple. Il ne faut pas nécessairement chercher très loin pour faire plaisir : une carte avec des mots gentils fera davantage plaisir que la plus grosse des cartes d’achat-cadeaux.

Le bouquet de fleurs

Il ne s’offre qu’à deux occasions : si le salarié est sur un lit d’hôpital ou sur son lit de mort. Hormis ces situations, les fleurs, vous oubliez ! Les seuls employeurs qui avaient pour habitude d’envoyer des bouquets à leurs employés évoluaient dans le monde du théâtre. Si la comédienne recevait des roses, elle voyait son contrat renouvelé d’une année. Si c’étaient des œillets, le boss lui signifiait qu’elle était virée. Si vous décidez de braver cet interdit, faites très attention à ce que vous noterez sur le mot qui accompagne le cadeau : évitez les formules comme « Merci pour ce moment », « Bravo pour ton travail » ou « Beaucoup de bonheur pour la suite ».

Les cadeaux d’entreprise pas encore refourgués aux clients

Compris dans cette liste : les mugs, les tapis de souris, et autres clefs USB. Ne tentez pas de faire un colis regroupant tous ces objets, il ne résistera pas non plus à la tentation de finir à la poubelle. Tout ça ne serait pas très écologique en plus. Le monde du travail, ce n’est pas Disneyland ! L’employé viré du jour au lendemain n’aura pas forcément envie de commencer ses journées en voyant le nom de son ancien employeur quand il boit son café. Tout comme, il ne risque pas de prendre le tapis de souris de son ancienne entreprise sur son nouveau bureau de travail.

Les cadeaux humoristiques

L’humour est uniquement réservé aux salariés virés qui, eux, ont la décence de rigoler entre eux, loin de la direction quand celle-ci est régulièrement renouvelée. Si celle-ci se met à faire des cadeaux humoristiques, la pilule risque de passer FORT mal. Se faire virer, au cas où vous l’auriez oublié : ce n’est pas très drôle.

Aller au plus simple

Je sais ce que vous vous demandez : ai-je eu un cadeau de la part de mon patron au moment de mon départ ? Que nenni. Trois raisons ont été invoquées pour expliquer ce choix : on m’a oubliée, je suis partie trop vite, et… Non, en fait il n’y avait que deux raisons plus pourries l’une que l’autre. Avec le recul, je me dis : « Grand bien m’en fasse ! » C’est pour ça qu’il m’est d’autant plus facile d’assurer que si vous tâtonnez pour trouver le cadeau idéal, alors n’en faites pas ! Il vaut mieux ne rien faire du tout que de mal faire. Faute de quoi, vous laisseriez un très mauvais souvenir au salarié licencié.

Parfois un mot sympa est plus sympa que le plus luxueux des cadeaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑